Isabel Bonnet from France and Venezuela: Studying journalism

Isabel Bonnet from France and Venezuela: Studying journalism

POURQUOI AVEZ-VOUS DÉCIDÉ D'ÉTUDIER AUX ÉTATS-UNIS ?

Ayant étudié toute ma vie dans un lycée français à l'étranger, j'étais prédestinée à étudier en France. Pourtant, je pense que les États-Unis offrent plus d'opportunités, notamment dans le secteur artistique et littéraire. De plus, réputé pour offrir une bonne éducation, le pays possède également la langue universelle : l'anglais. Les États-Unis sont une puissance capable de nous offrir l'éducation, l'amusement et une connaissance multiculturelle unique.

COMMENT AVEZ-VOUS CHOISI CE PROGRAMME DE COURS INTENSIFS D'ANGLAIS PARTICULIER ?

L'English Language Institute est devenu une sorte de tradition familiale : mon oncle a étudié deux semestres ici, mes deux cousins par la suite, et finalement ma sœur il y a un an. Ils ont tous appris l'anglais très rapidement et effectivement et ont pu poursuivre leurs études supérieures par la suite. Mon oncle, qui a étudié son Master's Degree et son PhD dans l'University of Florida m'a ainsi parlé de l'institution et nous a fait visiter la ville. Gainesville est une petite ville au Nord de la Floride, agréable et de température bipolaire. De plus, il est très facile de se déplacer grâce aux bus, de trouver un appartement grâce aux nombreux étudiants présents, et c'est aussi un endroit où l'on ne s'ennuie jamais : il y a toujours un événement en cours. Les habitants, fidèles à leur équipe nommée les "Gators" sont très attachants. Choisir Gainesville c'était choisir un endroit facile à vivre, mais surtout, c'était choisir une nouvelle famille : celle des Gators.

QU'EST-CE QUI VOUS INTÉRESSE LE PLUS DANS LES ÉTUDES AUX ÉTATS-UNIS ?

Ce qui me plait le plus de mon expérience ici en tant qu'étudiante c'est l'ambiance chaleureuse. En effet, les activités organisées quotidiennement ainsi que tous les weekends, nous permettent de nous faire des amis ayant des coutumes différentes, de nous familiariser avec nos camarades. Les cours réunissent donc finalement vos amis afin d'arriver à un objectif commun : apprendre l'anglais.

QU'EST-CE QUI VOUS MANQUE LE PLUS CONCERNANT VOTRE PAYS D'ORIGINE ? 

Du Venezuela, mes amis et l'ambiance festive d'Amérique latine me manquent. De la France, me promener à pieds continuellement me manque, et de la Côte d'Ivoire, ma famille me manque.

DEPUIS COMBIEN DE TEMPS ÉTUDIEZ-VOUS DANS CET ÉTABLISSEMENT ? VOTRE NIVEAU D'ANGLAIS S'EST-IL AMÉLIORÉ ? DE QUELLE MANIÈRE CE PROGRAMME VOUS A-T-IL PERMIS DE VOUS PRÉPARER À POURSUIVRE DES ÉTUDES DANS UNE UNIVERSITÉ AMÉRICAINE ?

Il s’agit de mon deuxième semestre à l'ELI. Même si j'ai étudié l'anglais pendant sept ans au lycée, en six mois je pense avoir "redécouvert" la langue. J'ai appris à rédiger des essais en anglais, à exploiter au maximum le vocabulaire que je possède et à m'exprimer autant académiquement que normalement, sans laisser la honte m'en empêcher. Il me reste encore beaucoup de choses à apprendre, mais j'ai appris à surmonter la gêne d'un anglais non totalement maîtrisé afin de progresser mon niveau de langue.

QU'EST-CE QUI VOUS A LE PLUS SURPRIS(E) CONCERNANT LE MODE DE VIE ET LES ÉTUDES AUX ÉTATS-UNIS ?

L'ELI offre une excellente éducation très différente de celle que j'ai reçu tout au long de ma scolarité : les professeurs organisent des jeux, des travaux en groupes, parfois même, afin de nous aider à trouver de l'inspiration pour nos écrits, nous devons tous marcher autour du campus et décrire ce qui nous entoure. Tout est expliqué clairement et très organisé. De plus, les professeurs préfèrent suivent notre rythme plutôt que leur programme, ce qui nous permet de comprendre continuellement la leçon enseignée.

QU'EST-CE QUI VOUS A LE PLUS DÉÇU(E) ?

Le fait de suivre le rythme de chaque élève peut être assez déstabilisant de temps en temps. Les professeurs nous font faire des exercices (sur une abondante masse de photocopies) pour chaque leçon enseignée, ce qui peut devenir assez lassant si vous avez déjà retenu l'idée principale. Néanmoins, dans certaines occasions cela peut être utile.

. . DE QUELLE MANIÈRE AVEZ-VOUS GÉRÉ :

... LES DIFFÉRENCES LINGUISTIQUES ?

Plusieurs mots en anglais sont similaires à votre langue natale mais ne sont pas synonymes, ce qui peut être très difficile à comprendre. Il faut rester patient et chercher une façon de définir chaque mot au lieu d'essayer de le traduire. Cela créée beaucoup de stress et de désespoir mais j'ai compris qu'il fallait se mettre à leur place : si quelqu'un venait me dire "Apporte-moi un "record" de Paris" parce que recuerdo veut dire "souvenir" en espagnol, je ne comprendrais pas la phrase. Il faut donc rester (extrêmement) patient.

... VOS FINANCES ?

Lorsqu'on gère son argent pour la première fois c'est très facile de tout dépenser. Au début, j'ai rejoint la société de consommation en achetant tout ce qui passait sous mes yeux avec une annonce de soldes. J'ai compris après un mois qu'il y a des soldes tous les jours et qu'un dollar valait plus qu'un simple billet. J'essaie de garder assez d'argent dans mon compte afin de payer chaque mois le loyer, la facture d'électricité qui est presque toujours la même, et aussi assez pour manger tous les jours sur le campus entre les cours. Avec le temps, les soldes ne sont plus aussi séduisantes.

 ... L'ADAPTATION À UN SYSTÈME ÉDUCATIF DIFFÉRENT ?

La flexibilité des profs a été un vrai défi pour moi : j'étais tentée d'utiliser mon téléphone, de manquer les cours ou d'essayer de rattraper des points dans les contrôles avec des devoirs en plus ou la recherche de mes erreurs dans les Quizz. Pourtant, en suivant cette voie, je n'allais pas avoir les résultats que j'espérais obtenir. Je dois donc suivre les cours et lire l'abondante masse de photocopies que les professeurs nous distribuent : ils nous donnent toutes les clés pour réussir, il faut juste savoir les prendre en compte.

. . QUELS SONT VOS POINTS D'INTÉRÊT (CLUBS, SPORTS, ASSOCIATIONS ÉTUDIANTES, VOYAGES, PROGRAMMES DE SÉJOUR EN FAMILLE, ACTIVITÉS OU EXCURSIONS ORGANISÉES PAR VOTRE PROGRAMME DE COURS INTENSIFS D'ANGLAIS) ?

L'ELI organise des activités tous les weekends, grâce auxquelles j'ai pu aller à Islands Of Adventure à Orlando, Busch Gardens à Tampa, Laser Tag et je me suis portée bénévole lors d’un festival artistique. De plus, je suis allée à deux pique-niques de bienvenue afin de faire connaissance avec mes futurs camarades et professeurs, et je suis allée à un barbecue d'au revoir en face d'un lac. En-dehors d’ELI, je travaille en tant que photographe dans le journal de la ville, the Independent Florida Alligator, où je publie quotidiennement mes photographies.

EST-IL FACILE OU DIFFICILE DE NOUER DES LIENS D'AMITIÉ AUX ÉTATS-UNIS ?

Les habitants de Gainesville sont très ouverts et très gentils, ce qui vous inspire de la confiance à l'heure de vous faire des amis. De plus, généralement on cherche à se rapprocher des personnes originaires du même pays, des personnes qui partagent les mêmes coutumes. Point positif : vous êtes sûr que vous allez trouver au moins une personne du même endroit que vous, parce que "multiculturel" serait définitivement le mot qui décrirait les différents habitants de Gainesville. Néanmoins, dans l'ELI, grâce aux activités, vous allez vous rapprocher de personnes qui sont en cours avec vous et, sans vous en rendre compte, en un mois vous serez entourés d'amis, d'amis "internationaux".      

QUELS SONT VOS OBJECTIFS PROFESSIONNELS ? DANS QUELLE MESURE VOS ÉTUDES AUX ÉTATS-UNIS S'INSCRIVENT-ELLES DANS LA LIGNÉE DE VOS OBJECTIFS PERSONNELS ET DES BESOINS DANS VOTRE PAYS ?

Mon but est d'être photojournaliste. Les États-Unis m'offrent à mon jeune âge déjà l'opportunité de travailler dans un journal en tant que photographe et d'apprendre la langue en même temps. J'espère voyager dans le monde afin de documenter ce qu'il se passe, et je pense que ce pays est le seul à pouvoir me donner la base et les outils dont j'ai besoin, grâce à une bonne éducation, de l'expérience et à une ouverture sur le monde.                                                                   .                                                                   

QUELS CONSEILS DONNERIEZ-VOUS À DES ÉTUDIANTS DE VOTRE PAYS ENVISAGEANT D'ÉTUDIER L'ANGLAIS AUX ÉTATS-UNIS ?  

Si vous êtes vénézuélien vous aimerez venir apprendre l'anglais dans un endroit où il y a beaucoup de personnes d'Amérique latine. Il faut le prendre comme un point positif qui vous permettra de combattre plus facilement le "mal du pays", mais aussi comme un avertissement qu'il faut parler anglais et non pas l'espagnol pour pratiquer au maximum et apprendre la langue plus rapidement. Aux Français : habituez-vous à vivre dans une ville sans boulangerie et sans cafés dans la rue, mais où vous pouvez aller au supermarché en pyjama sans être jugé et où vous pouvez commencer à suivre le chemin qui mène à votre objectif avant même d'avoir fini vos études supérieures. À tous : quel endroit, meilleur que Gainesville, peut vous offrir la langue universelle ?

Show More

SUSA_img_200x55.jpg
Téléchargez nos magazines Study in the USA®

Related Schools